Côte d'Ivoire/Attaque base militaire N'dotré : Quinze ivoiriens, huit camerounais et trois libériens interpellés (Procureur)

  • publiè le : 2021-04-30 20:12:54
  • tags : d'ivoire/attaque - militaire - n'dotré - quinze - ivoiriens -  - camerounais
Côte d'Ivoire/Attaque base militaire N'dotré : Quinze ivoiriens, huit camerounais et trois libériens interpellés (Procureur)
Sur l'enquête relative à l'attaque de la base militaire de N'dotré perpétrée dans la nuit du mardi 20 au mercredi 21 avril 2021, 15 personnes de nationalité ivoirienne, huit de nationalité camerounaise et trois de nationalité libérienne ont été interpellées et mises à disposition des autorités judiciaires.
« Déférés à mon parquet, j'ai requis à l'encontre de toutes ces personnes, l'ouverture d'une information judiciaire au 10è cabinet d'instruction de la cellule spéciale d'enquête », a déclaré le procureur Adou Richard, vendredi 30 avril 2021, lors d'une conférence de presse, au palais de la justice à Abidjan, pour informer la presse sur l'enquête relative à l'attaque de la base militaire de N'dotré, ainsi que, l'état des procédures ouvertes suite aux événements liés à la présidentielle d'octobre 2020 et de la procédure concernant l'atteinte contre l'autorité de l'Etat du 23 décembre 2019.
Au total, 26 personnes en lien avec les faits sont entre les mains des autorités ivoiriennes. Parmi ces personnes, indique l'autorité judiciaire, 12 ont été cueillies dans leur repli sur la ville de Toulépleu, à Békipréa dans la sous-préfecture de Daloa.
M. Adou a aussi révélé que des personnes ont offert gîte et couvert aux assaillants, notamment le couple Guéi Gérard et Aka Affia épouse Guéi, qui a donné asile aux agresseurs venus du Liberia.
Au sujet des Camerounais interpellés dans une résidence non loin du camp militaire, objet de l'attaque armée, ils expliquent être venus prendre part à des séances de prières organisées par une prophétesse.
Toutes ont été inculpées pour atteinte à la défense nationale, d'attentat contre l'autorité de l'Etat, de participation à une activité mercenaire, de détention illégale d'arme à feu et de munitions de guerre. Elles sont placées sous mandat de dépôt.
Les investigations se poursuivent en vue d'identifier, de localiser et d'interpeller toutes les personnes impliquées dans cette attaque de la base militaire de N'dotré.

auteur : (AIP)

A voir egalement

Publicité
Cady Wassa Avenue
Publicité