Vague d'arrestations contre les proches de SORO: L'ONG Amnesty International réagit!!!

  • publié il y a : 1 mois
  • vues : 4816  
  • tags : vague - d'arrestations - contre - proches - soro: - l'ong - amnesty
Vague d'arrestations contre les proches de SORO: L'ONG Amnesty International réagit!!!

(Photo d'archives pour illustrer l'article)

ONG Amnesty : les procédures judiciaires contre Soro et ses proches sont "suspectes"

Dans un communiqué publié sur son site internet ce vendredi 10 Janvier, l'organisation non gouvernementale Amnesty International, a dénoncé les persécutions du pouvoir ivoirien face aux leaders de l'opposition particulièrement les proches de Guillaume Soro.

Suite à la vague d'arrestations qui a visé des proches de l'ex-Chef du parlement Ivoirien, du 23 au 31 Décembre 2019, l'organisation internationale de défense des droits de l'homme, Amnesty International a épinglé, ce Vendredi 10 Janvier 2020, le Gouvernement Ivoirien, pour détention illégale de prisonniers politiques. Les arrestations de 17 personnalités, proches du Leader de GPS, et les perquisitions menées à leurs domiciles, sans mandats, ont fait réagir l'un des responsables de l'ONG, pour l'Afrique de l'Ouest, François PATUEL. "Cinq députés figurent parmi les 17 personnes arrêtées. Un frère du candidat à la présidentielle, Guillaume SORO a disparu de force. Les forces de sécurité ont perquisitionné des maisons de détenus sans mandat. Les autorités Ivoiriennes doivent respecter le droit à un procès équitable des membres de l'opposition et de leurs proches arrêtés au cours des deux dernières semaines et garantir qu'ils aient accès à leurs avocats et à une assistance médicale'', a protesté Amnesty International. Les sorts incertains de Rigobert SORO, frère cadet de l'ex-PAN et de Dahafolo KONE, assistant de l'avocat de Guillaume SORO, ont particulièrement interpellé l'ONG qui relève "des disparitions forcées et des violations flagrantes des droits de l'homme'' de la part du régime Ivoirien.
Image may contain: text that says 'Amnesty.org FR

" Les autorités doivent immédiatement révéler le sort et le lieu où se trouve Rigobert SORO. Ils devraient veiller à ce que tous les détenus aient accès à un avocat et à une assistance médicale et permettre à leurs familles de leur rendre visite'', poursuit François PATUEL, qui dénonce "une tentative effrontée d'intimider les voix de l'opposition''. Selon le chercheur, "Le calendrier des poursuites judiciaires contre Guillaume SORO et les arrestations de ses partisans et de ses proches sont très suspects.

Etant donné les irrégularités de la procédure, il ne serait pas surprenant que ces accusations soient motivées par des raisons politiques''. Le commissaire de police, Rigobert SORO aurait été arrêté le 30 Décembre dernier, au sein de l'école de police à Abidjan, où, selon des sources concordantes, il s'était rendu pour répondre à une convocation. Il serait actuellement détenu au secret à la Direction de Surveillance du Territoire, DST, tandis que Dahafolo KONE, serait, lui, incarcéré au camp de gendarmerie d'Agban.

Raoul MOBIO

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité