Réconciliation GBAGBO-AFFI : Comment GBAGBO a tout bouclé pour la présidentielle...

  • publié il y a : 1 mois
  • vues : 4089  
  • tags : réconciliation - gbagbo-affi - comment - gbagbo - bouclé - présidentielle... - actualités
Réconciliation GBAGBO-AFFI : Comment GBAGBO a tout bouclé pour la présidentielle...

(Photo d'archives pour illustrer l'article)

La rencontre de ce Weekend du 03 au 04 Janvier 2020, entre Laurent GBAGBO et Pascal Affi NGUESSAN à Bruxelles en Belgique, a fait grand bruit dans le landerneau politique Ivoirien. Contre le cours des événements, les deux personnalités ont fait la paix des braves, sept mois après le rendez-vous manqué de Juin 2019, et ce, loin des feux des projecteurs.

Neuf mois avant l'échéance d'Octobre 2020, l'ex-Chef d'état, toujours sous le coup d'une procédure judiciaire, et enserré dans les mailles de la justice Ivoirienne, qui l'a condamné en début 2019 à 20 ans de prison ferme, semble avoir compris l'enjeu de la future bataille électorale qui s'annonce, pour la survie de son parti. Selon le communiqué final, rédigé par le Secrétaire général de la branche légale du Front Populaire Ivoirien, Issiaka SANGARE, "Cette rencontre a été l'occasion pour le Président AFFI d'exprimer sa solidarité au Président Laurent GBAGBO ''. Si la fin des rivalités entre ces deux anciens tenants de l'exécutif Ivoirien,(2000-2002) a été accueillie comme un grand soulagement chez les militants et sympathisants des deux tendances du FPI, la rencontre de Bruxelles marque surtout le retour en force du parti de Laurent GBAGBO sur l'échiquier politique Ivoirien, dans une perspective de positionnement stratégique dans le cadre d'une alliance anti-RHDP, et de redistribution des cartes au sein de la famille frontiste, morcelée après la perte brutale du pouvoir en Avril 2011.
En recevant secrètement son ancien Premier Ministre dans la capitale Belge, Laurent GBAGBO réussissait ainsi un double coup de poker.

De sources bien introduites auprès des deux leaders, Pascal Affi NGUESSAN aurait tout simplement accepté de remettre la présidence de la plus importante formation de gauche Ivoirienne à son fondateur, un projet qui, comme il n'a eu de cesse de le rappeler, avait motivé sa première tentative de rencontre avec son mentor en Juin dernier. Pour concrétiser les choses, le parti à la rose, devrait organiser dans les prochains mois un congrès électif, avec la participation de toutes les tendances rivales, qui verrait l'ancien pensionnaire de la prison de Schevningen, être plébiscité à la tête du parti. Ce retour officiel de Laurent GBAGBO au devant de ses troupes, changerait-t-il, pour autant la donne, en ce qui concerne le profil du candidat du parti en vue de la présidentielle d'Octobre 2020 ? Certainement pas. Laurent GBAGBO n'en a pas encore fini avec ses ennuis judiciaires à la Cour Pénale Internationale, et même en cas d'échec de la procédure en appel lancé par la procureure générale de l'institution, sa condamnation à 20 ans de prison en Côte d'Ivoire, pour crimes économiques, compromet absolument toutes ses chances de briguer un nouveau mandat à l'occasion du scrutin de 2020. Candidat déclaré à la prochaine présidentielle, Pascal Affi NGUESSAN devrait tirer aisément profit de l'expédition de Bruxelles. Toujours selon notre informateur, l'actuel Président du FPI devrait écoper de la vice-présidence du parti et se voir alors désigné, candidat officiel, avec l'onction de Laurent GBAGBO.


Si ce schéma envisagé dans les arcanes de l'ex parti au pouvoir venait à être mis à exécution, la grosse interrogation se situerait autour du sort de Simone GBAGBO. L'ex première dame, en plein élan de remobilisation de l'électorat traditionnel du FPI pourrait voir toutes ses ambitions politiques fondre comme du beurre sous le soleil. Les rapports tendus entre Simone GBAGBO et son époux légal, sont devenus un secret de polichinelle en Côte d'Ivoire. La gestion de la libération conditionnée de Laurent GBAGBO après son acquittement par la justice internationale a achevé de convaincre de l'influence de la "seconde épouse'' de Laurent, Nady BAMBA. Très critiquée par l'entourage de l'ancien Chef d'état, cette journaliste de métier, a sans doute été la pièce maîtresse de ce rapprochement, qu'elle avait pourtant été accusée de saboter en Juin de l'an dernier, par celui qui en est aujourd'hui le grand bénéficiaire, Pascal Affi NGUESSAN. En remettant en selle, l'ancien premier ministre, Nady BAMBA chercherait-t-elle à éteindre définitivement Simone GBAGBO ? Rien n'en est moins sûr.


Dans cette équation aux multiples inconnus, le challenger d'Alassane OUATTARA à la présidentielle de 2015, pourrait bientôt expérimenter une résurrection politique inespérée, en devenant du jour au lendemain, un acteur de premier plan du microcosme politique Ivoirien. Ecarté de la plateforme non-idéologique mise en place par Henri Konan BEDIE en fin 2018, Pascal Affi NGUESSAN qui accusait lors d'une interview accordée à Ivoirtv.net en Septembre dernier, le PDCI d'être allé "s'acoquiner avec ceux qui sont dans l'illégalité (NDLR : GORs) '' , devrait, malgré tout, songer retourner à la table des discussions avec ses potentiels nouveaux alliés, en l'occurrence, Henri Konan BEDIE et Guillaume SORO...deux personnages avec lesquels les rapports n'ont pas toujours été agréables.

Raoul MOBIO

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité