Bouaké : Politique / les délégués départementaux du PDCI-RDA en mission

  • publié il y a : 2 mois
  • vues : 337  
  • tags : bouaké - politique - délégués - départementaux - pdci-rda - mission - actualités
Bouaké : Politique / les délégués départementaux du PDCI-RDA en mission
Le professeur Yao Kouamé Albert, délégué départemental de Botro 3, sous-préfecture de Languibonou, a entamé une visite de sensibilisation et d'information aux militants de sa section, vendredi 6 Décembre 2019. Ce sont au total six villages sillonnés.
Du village Bouakro à Assenkouassikro en passant par Ôssèkro à Abôlèkouassikro pour terminer à kpagbassou, le message du délégué reste le même.
Il s'agit en premier lieu de remercier les militants et militantes pour leur mobilisation exceptionnelle lors du meeting le mois dernier ''sans morceaux de pain oudes bidons d'huile et de miettes distribués aux sympathisants comme le font certains politiciens pour réussir leur mobilisation.
Le professeur Yao Kouamé Albert est revenu sur le renouvellement des cartes nationales d'identité pour les échéances électorales à venir. Il a terminé sespropos par des messages d'encouragements à l'endroit de ces braves militants et militantes qui ne cessent de redorer le blason de leur parti malgré le poids dela pression de certains politiciens véreux et assoiffés de pouvoir se réclamant Houphouetistes.
''le président Henri Konan Bedié mecharge de transmettre ses remerciements aux différentes sections du parti et par la même occasion de leur demander de rester sereins et fidèles au PDCI-RDA.Et en leur nom, il continue de lutter pour la reconquête du pouvoir pour améliorer leurs conditions de vie'' a déclaré professeur Yao Kouamé Albert,avant de décrier l'attitude des politiciens usurpateurs. Ces derniers usent du nom de feu Félix Houphouët pour duper les parents.
En raison de la commémoration de la date de décès de Houphouët-Boigny, ces usurpateurs en peau de loup vertus comme des anges, invitaient les populations à se rendre àYamoussoukro pour une messe. Le délégué à appelé les militants et militantes à la vigilance.
''...Il faudrait qu'ils soient assez regardant sur le fait que certains soient disant Houphouetistes viendront parler du PDCI ou de feu Félix Houphouët. Qu'ils ne se laissent pas attendrir par ces paroles flatteuses. Car si le parti veut passer une information, il enverraitson délégué départemental ou le secrétaire de section ou le comité'' a t-il précisé.
Au cours de sa mission, les populations ont traduit toute leur satisfaction quant à lavisite du délégué. Dans l'ensemble, ils ont réaffirmé leur attachement aux idéaux du parti.
''Nos aïeux étaient PDCI jusqu'à ce que le bon Dieu les rappelle. Nos parents, eux aussi sont restés fidèles au parti toute leur vie. Ce ne sont pas nous qui allons briser cette chaîne. Dis au Président Bedié, que nous sommes de coeur avec lui et quelque soit les chantages et pressions, nous restons et nous demeurons PDCI-RDA ainsi que nos progénitures'' a rassuré Kouadio Amani Jacques, chef du village de Abôlèkouassikro.
Les échéances électorales à venir semblent être une course de cheval. Lors de son meeting le 30 novembre dernier, le chef de l'État a affirmé qu'il ne laissera pas le pays à la merci de ceux qui y ont mis le feu autrefois. Sur ces propos jugés scandaleux pour les membres du parti septuagénaire, le secrétaire généralde section Brotro 3, Nicolas Kouadio N'Da sans faux fuyant, a déclaré que ''si notre pays était en feu, c'était bien de la faute de Alassane Dramane Ouattara. Avant son arrivé, on n'avait pas de feu chez nous. Les ivoiriens ont demandé le multipartisme, le Président Houphouët a cédé. La constitution a réglé le problème de succession'' et de s'interroger '' sur la provenance de l'incendie dans notre pays''
Pour lui,l'origine de cet incendie vient du président Ouattara qui avec sa troupe sanguinaire a mis le désordre dans le pays.
''Nous l'avons surnommé Allah N'guessan parce que nous pensions qu'il était pour la paix mais c'est plutôt Allèh N'guessan, ce qui signifie la guerre (Allèh), N'guessan c'est trois. Il a déjà fait deux guerres mais on ne va pas lui donner l'occasion de faire une troisième guerre. Nous ne sommes pas d'accord. C'est pourquoi je demande à la population ivoirienne dans son entièreté d'être solidaire pour bouter le mal ''Alassane Dramane Ouattara '' hors de notre pays '' a-t-il lancé en présence du permanent du délégué et du chargé de la mobilisation.
auteur : Tuo TCHANG

A voir egalement

Commentaires

Publicité
OPP SHEERYNE
Publicité