Pour relancer ses ventes à l'export, la Côte d'Ivoire revoit à la baisse le prix de son cacao

  • publiè le : 2021-02-11 17:37:05
  • tags : relancer - ventes - l'export -  - d'ivoire - revoit - baisse
Pour relancer ses ventes à l'export, la Côte d'Ivoire revoit à la baisse le prix de son cacao
La Côte d'Ivoire s'est-elle finalement résignée à faire quelques concessions aux négociants du cacao face à la crise de la mévente de ses fèves qui se dessinait ? Le pays aurait accepté une baisse de ses prix à l'effet de relancer ses exportations sur un marché où la demande est en berne.

D'après une information de Reuters reprise par le site spécialisé Commodafrica, le premier producteur mondial a ainsi renoncé à une prime de 70 £/tonne appliquée aux exportateurs pour la qualité de ses fèves. Une prime qui s'applique sur le cours international. De même, le pays aurait accepté une décote de l'ordre de 200 £/tonne pour la principale récolte et de 250£/tonne pour la récolte intermédiaire.

'' Des négociations sont effectivement en cours sur ces questions. Si une décision a été prise ce qui est probable %u2013 elle n'est en tout cas pas encore officielle '', a confié une source du secteur cacao contactée par Sika Finance et qui a requis l'anonymat. Cette dernière explique que dans un contexte marqué par la crise de la Covid-19 où les prix continuent de stagner sur le marché international avec une demande en baisse, les grands négociants tentent de forcer la main aux autorités ivoiriennes à défaut d'avoir pu remettre en cause le DRD, le différentiel de revenu décent.

'' Le fait est que les firmes internationales voient leur stock de fèves se tarir, mais elles tardent à les renouveler ; une stratégie qui permet de maintenir la pression sur la Côte d'Ivoire qui rencontre des difficultés à écouler sa production '', précise notre source.

Toujours est-il que selon Reuters, le nouvel accord qui n'est pas encore officiel aurait commencé à produire ses premiers effets. Les contrats de vente de cacao sont passés de 1,45 million de tonnes en fin d'année à 1,6 million la semaine dernière au niveau de la principale campagne, et, au niveau de la récolte intermédiaire, les ventes ont fortement progressé, passant à une commande de 460 000 t la semaine dernière contre 180 000 t conclues début janvier.


source : sikafinance.com    |    auteur : Jean Mermoz Konandi

A voir egalement

Publicité
Cady Wassa Avenue
Publicité